LE SECRETARIAT

Tout sur ce que vous voulez savoir ou savez sur le secrétariat
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 DOUBLEMENT DE CONSONNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 1761
Age : 51
Localisation : Région PACA
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: DOUBLEMENT DE CONSONNE   Mar 16 Jan - 22:47

Le doublement des consonnes

En règle générale, une consonne n'est jamais doublée après une autre consonne...

Exception : imparfait du subjonctif des verbes tenir, venir, et de leurs dérivés
- que je tinsse, que je vinsse...
... ou après une voyelle surmontée d'un accent.

Doublement du b
Le b n'est généralement pas doublé sauf dans :
- abbé, gibbon, gibbosité, rabbin, sabbat et leurs dérivés.

Doublement du c
a) Au début d'un mot
* mots commençant par « ac », le c est généralement doublé :
- accabler, accalmie, accaparer...

Principales exceptions où la syllabe « ac » conserve la prononciation « ak » :
- acabit, acacia, académie, acajou, acanthe, acariâtre, acolyte, acompte, aconit, acoustique, acuité...
et la plupart des mots où « ac » est suivi d'une consonne :
- acné, acrobate, acteur...

On notera cependant :
- acclamer, acclimater et leurs dérivés,
- accréditifs, accroc, accroître, s'accroupir et leurs dérivés.

* mots commençant par « ec » et « ic », le c n'est pas doublé sauf dans :
- ecchymose, ecclésiastique

* mots commençant par « oc », le c est généralement doublé :
- occasion, occident, occire...

Exceptions
- ocarina, océan, ocelle, ocelot, ocre, oculaire et leurs dérivés,
- de même, les mots commençant par « oct ».

b) À l'intérieur d'un mot
le c est souvent doublé en particulier après les syllabes « bac », « rac », « sac », « suc »...
- baccalauréat, raccroc, saccharose, succès, succinct...

mais
- bâcler, bactérie, racaille, racoler, raconter, sacoche, sacre, sucre, sucer et leurs dérivés.

Doublement du d
Le d n'est généralement pas doublé sauf dans:
- addition, adduction, bouddha et leurs dérivés.

Doublement du f
a) Au début d'un mot
commençant par « af », « ef », « of », le f est généralement doublé :
- affranchir, efficace, office...
Exceptions : afin, Afrique et ses dérivés.

b) À l'intérieur d'un mot
le f est souvent doublé :
- taffetas, échauffourée, souffler, siffler, buffet...
Exceptions
* son « af »
- agrafe, bafouer, bâfrer, carafe, échafaud, érafler, girafe, rafale, rafistoler, rafler, rafraîchir, trafic...
* son « if »
- bifide, bifurquer, fifre, persifler, crucifix, gifler, mammifère, ombellifère...
* son « ouf »
- soufre, boursoufler, moufle, camouflet, emmitoufler, pantoufle, maroufler...
* son « uf »
- mufle, muflier, tartufe, génuflexion, manufacture, usufruit...

Doublement du g
Le g n'est généralement pas doublé, sauf dans:
- aggraver, agglomérer, agglutiner, suggérer, toboggan, loggia...

Doublement du l
a) Au début d'un mot
* « al », pas de règle générale.

* « el », le l n'est pas doublé, sauf dans :
- ellipse, ellébore et leurs dérivés.

* « il », le l est doublé, sauf dans :
- iléon, île, ilote et leurs dérivés.

* « ol » et « ul », le l est doublé (exceptions négligeables).

b) À l'intérieur d'un mot : pas de règle générale.
Rappelons que le l est souvent doublé lorsque l'on veut obtenir le son « è » ouvert:
- mamelon, mamelle
- nous appelons, j'appelle
- imbécile, imbécillité...

Doublement du m
a) Au début d'un mot
* « am », le m n'est pas doublé :
- amabilité, amitié...
Exceptions : ammoniac et ses dérivés.

* « em », le m n'est pas doublé, il est alors suivi d'une autre consonne (ou bien le e qui le précède prend un accent aigu) :
- empereur, embarras, émoi, émission...
Exceptions
- emmagasiner, emmailloter, emmancher, emmêler, emménager, emmener, emmenthal, emmieller, emmitoufler, emmurer et leurs dérivés.

* « im », le m est généralement doublé :
- immédiat, imminent...

Exceptions : image, imaginer, imiter et leurs dérivés.

* « om », le m n'est jamais doublé :
- omission, omelette...

b) À l'intérieur d'un mot
pas de règle générale. On retiendra cependant :
* le doublement dans les mots commençant par « com » :
- commémorer, communion...

Exceptions
- coma, comédie, comestible, comète, comice, comité et leurs dérivés.

* le doublement dans les mots commençant par « mam » :
- mammifère...

Exceptions : maman, mamelle, mamelon

* le doublement dans « em » :
- femme, gemme, dilemme, flemme...
mais
- barème, crème, stratagème, théorème, baptême, carême...

* le doublement dans « som » :
- sommet...
Exceptions : somatique et les mots de la même famille.

* le non-doublement dans « dom » :
- domicile...
Exceptions : dommage et ses dérivés.

* le non-doublement dans « hom » :
- homicile, bonhomie...
Exceptions : homme, hommage, bonhomme...

Doublement du n
a) Au début d'un mot
le n n'est généralement pas doublé dans les mots commençant par :

* « an » : animal...
Exceptions
- année, anneau, annexe, annihiler, annoncer, annoter, annuaire, annulaire et leurs dérivés.

* « en » : énorme, enivrer...
Exceptions
- enneiger, ennemi, ennoblir, ennui et leurs dérivés.

* « in » : inouï...
Exceptions
- inné, innerver, innocent, innocuité, innombrable, innommable, innover et leurs dérivés.
- voir également le préfixe privatif « in »

* « on » et « un » : onagre, uniforme...

b) À l'intérieur d'un mot
pas de règle générale. On peut noter cependant :

* verbes en « onner » :
Lorsqu'un verbe est formé à partir d'un substantif en « on », le verbe en « onner » prend deux n :
- bourdon, bourdonner
- prison, emprisonner...
Exceptions : poumon, s'époumoner...

Lorsque le verbe est formé à partir d'un autre mot, il prend ou non deux n :
- téléphoner, couronner, plafonner...

On fera la distinction entre détoner (exploser) et détonner (sortir du ton) et on notera l'accent circonflexe de prôner et de détrôner.

* mots en « onniste » et « onnisme » :
Ces mots prennent généralement deux n s'ils viennent d'un mot en « sion » ou « tion » :
- illusion, illusionniste
- abstention, abstentionniste
- déviation, déviationniste

un seul n dans le cas contraire :
- daltonisme, synchronisme...

* mots en « onal » :
Ces mots s'écrivent avec un seul n :
- national...
sauf : confessionnal ; on notera aussi automnal.

* mots en « onnel » et « onnellement » :
Ces mots s'écrivent avec deux n :
- rationnel, exceptionnel, personnel...
- rationnellement, exceptionnellement, personnellement...
sauf : colonel.

* mots en « onalisme », « onaliste », « onalité », « onaliser » et « onalisation » :
Ces mots s'écrivent avec un seul n :
- nationalisme, nationalité, nationaliser, nationalisation,
- rationalisme, rationalité, rationaliser, rationalisation,
mais
- personnalité, personnaliser...
- insitutionnaliser, institutionnalisation...

Autres particularités du doublement du n :

Noter l'orthographe de :
- colonne et colonel
- consonne et consonance
- résonner et résonance
- donner et donation
- sonner et sonore
- coordonner et coordination
- ennoblir et anoblir
- honneur et honorer
- millionnaire et millionième
- tonner et détoner...

Doublement du p
a) Au début d'un mot
le p n'est généralement doublé que dans les mots commençant par « ap » :
- appauvrir...
Exceptions
- apercevoir, apaiser, aplanir, aplatir, apitoyer, apostropher, apurer,
- apache, apanage, aparté, apathie, apatride, apéritif, apesanteur, apeurer, aphone, api, apiculture, aplomb, apogée, apoplexie, apostasier, apostat, apostiller, apostrophe, apothéose, âpre, apte et leurs dérivés.

Dans les mots commençant par « ép », « ip », « op », le p n'est pas doublé :
- épingle, ipéca, opinion...
Exceptions
- opportun, opposer, oppresser, opprimer, opprobre, uppercut...

b) À l'intérieur d'un mot
pas de règle générale. On peut noter que le p n'est généralement pas doublé dans les finales en « upe », « oupe », « ope », « ape », « aper », « oper »...
- jupe, coupe, occuper, antilope, télescoper, attraper...
Exceptions
- huppe, houppe, enveloppe, échoppe, chopper, échapper, happer, japper, frapper, nappe, grappe, trappe et leurs dérivés.

Doublement du r
a) Au début d'un mot
le r n'est jamais doublé dans les mots commençant par « or » et « ur » :
- origine, urée...

il n'est généralement pas doublé dans les mots commençant par « ar » et « er » :
- arabe, érable...
Exceptions
- arracher, arraisonner, arranger, arrêt, arrhes, arrière, arrimer, arriver, arroger, arrogant, arrondir, arroser et leurs dérivés.
- errement, errer et les mots de la même famille.

Le r est généralement doublé dans les mots commençant par « ir » :
- irriter, irréel...
- voir également le préfixe privatif « in »

Exceptions
- ire, irascible, iranien, iris, ironie, iroquois et leurs dérivés.

b) À l'intérieur d'un mot
pas de règle générale. En ce qui concerne les finales « are », « aire », « eure », « ore », « ire », « oire », « oure », « yre », le r n'est généralement pas doublé :
- gare, affaire, demeure, aurore, lire, grimoire, bravoure, lyre...
Exceptions
- amarre, bagarre, barre, escarre, jarre, tintamarre, bécarre, beurre, leurre, bourre, courre et leurs dérivés.

Doublement du s
Le doublement du s répond à la nécessité d'obtenir le son s dur, alors que le s non doublé entre deux voyelles prend le son ze.

Doublement du t
a) Au début d'un mot
le t n'est pas doublé dans les mots commençant par « et », « it », « ot » et « ut » :
- état, italien, otite, utile...
Exception : ottoman.

Le t est souvent doublé dans les mots commençant par « at » :
- attendre, attrister...
Exceptions
- atavisme, atèle, atelier, atermoyer, athée, athlète, atlantique, atlas, atmosphère, atome, atone, atours, atout, atrabilaire, âtre, atroce, atrophie et leurs dérivés.

b) À l'intérieur d'un mot
pas de règle générale. Comme pour le l, on double souvent le t pour obtenir le son « è » ouvert :
- jeter, je jette
- charretier, charrette

En ce qui concerne la plupart des finales « ate », « athe », « atre », « ante », « anthe », « aite », « ente », « enthe », « ite », « itre », « yte », « ytre », « inte », « inthe », « ute »... le t est rarement doublé :
- rate, allopathie, théâtre, soixante, acanthe...
Exceptions
- natte, latte, chatte, baratte, blatte, batte, datte, jatte, patte, battre, quitte, butte, hutte, lutte et leurs dérivés.

En ce qui concerne les finales en « ote » et « ete », on trouve autant de mots avec deux t qu'avec un seul :
- ablette, alouette, biscotte, carotte,
- arbalète, requête, note, hôte...

Verbes en « oter » :
Ces verbes s'écrivent généralement avec un seul t. Font exception :

* les verbes dérivés d'un nom féminin en « ote » :
- botter, carotter, crotter, culotter, flotter...

* les cinq verbes suivants :
- ballotter, frisotter, frotter, garrotter et grelotter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lmservice.net
tatie danielle
Membre Fidèle
Membre Fidèle


Nombre de messages : 295
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 07/10/2006

MessageSujet: Re: DOUBLEMENT DE CONSONNE   Mer 17 Jan - 0:58

Merci Lilane pour ce cours magistral

et dans les pièges de la langue française on note aussi

imbécile
imbécillité

je n'ai jamais pu savoir pourquoi ce doublement du l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dssecretariat.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 1761
Age : 51
Localisation : Région PACA
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: DOUBLEMENT DE CONSONNE   Mer 17 Jan - 9:11

tatie danielle a écrit:
Merci Lilane pour ce cours magistral

et dans les pièges de la langue française on note aussi

imbécile
imbécillité

je n'ai jamais pu savoir pourquoi ce doublement du l

b) À l'intérieur d'un mot : pas de règle générale.
Rappelons que le l est souvent doublé lorsque l'on veut obtenir le son « è » ouvert:
- mamelon, mamelle
- nous appelons, j'appelle
- imbécile, imbécillité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lmservice.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DOUBLEMENT DE CONSONNE   

Revenir en haut Aller en bas
 
DOUBLEMENT DE CONSONNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Slimane Azem, un artiste doublement exilé
» importation d'or par la Turquie : doublement sur un an

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE SECRETARIAT :: LE SECRETARIAT :: LE FRANCAIS-
Sauter vers: