LE SECRETARIAT

Tout sur ce que vous voulez savoir ou savez sur le secrétariat
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'ALLEMAGNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 1761
Age : 51
Localisation : Région PACA
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: L'ALLEMAGNE   Lun 3 Sep - 10:40

L'Allemagne (en allemand : Deutschland), officiellement la République fédérale d’Allemagne (en allemand : Bundesrepublik Deutschland), est un pays d’Europe de l'ouest, entouré par la mer du Nord, le Danemark, et la mer Baltique au nord, par la Pologne et la République tchèque à l'est, par l'Autriche et la Suisse au sud, et par la France, le Luxembourg, la Belgique et les Pays-Bas à l'ouest.

L'Allemagne est une république fédérale constituée de 16 États fédéraux (Bundesländer en allemand). Le pays a longtemps été constitué de plusieurs États plus ou moins autonomes, conscients de leur propre histoire, culture et affiliation religieuse. En 1871, à la fin de la guerre franco-allemande, ils furent réunis dans un État dominé par la Prusse, donnant ainsi naissance à l'Allemagne unifiée moderne. Sa capitale est Berlin.

Elle est membre du Conseil de l’Europe depuis 1951, de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), de l’Union de l'Europe occidentale depuis 1954, de l’OTAN depuis 1955, de l’ONU depuis 1973, de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), membre fondateur de l’Union européenne (1958), d'Eurocontrol (1960) et de la zone euro.

Avec plus de 82 millions d'habitants recensés en 2006, l'Allemagne est le pays le plus peuplé d'Europe, à l'exception de la partie européenne de la Russie. Elle est aussi une puissance économique majeure, la première d'Europe et quatrième du monde derrière les États-Unis, le Japon et la Chine[1] par son PIB total.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lmservice.net
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 1761
Age : 51
Localisation : Région PACA
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: CARTE DE L'ALLEMAGNE   Sam 8 Sep - 7:55

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lmservice.net
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 1761
Age : 51
Localisation : Région PACA
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: L'HISTOIRE : (1) LES PREMIERS GERMAINS   Mar 11 Sep - 11:27

[url=]Les premiers Germains[/url]

Les Germains sont localisés pour la première fois avec certitude au milieu du II e millénaire av. J.-C. dans le sud de la Scandinavie et le nord de l'Allemagne. Peu à peu, dans le courant du I er millénaire, leur domaine s'étend vers le sud aux dépens de celui des Celtes. Les Germains sont des pasteurs sédentaires organisés en tribus qui pratiquent aussi l'agriculture.

Des recherches archéologiques ont permis de mettre au jour leur habitat: des maisons de bois et de pisé groupées en villages. La société germanique ne semble pas aussi égalitaire qu'on l'a longtemps cru: la population servile est relativement nombreuse (les esclaves sont souvent des prisonniers de guerre); le statut d'affranchi existe aussi dans cette société; au-dessus des simples hommes libres se détache une aristocratie.
La vie publique se réduit au sein de chaque tribu aux assemblées des hommes libres. Celles-ci prennent toutes les décisions importantes concernant la vie de la communauté: elles votent notamment la guerre et la paix et peuvent s'ériger en tribunal. En cas de guerre, un «duc» pris dans l'aristocratie est élu.
Seule la religion offre aux Germains un élément d'identification collective. Leur panthéon comprend plusieurs dieux dont le célèbre Wotan (Odin), guide des morts, seigneur de la magie et plus tard dieu de la Guerre. Le culte s'organise autour de processions, de banquets rituels et de sacrifices animaux et humains. Le domaine des Celtes, dont la culture est plus évoluée, commence au sud du Main.

[url=]Le contact avec les Romains [/url]

Au cours du I er siècle av. J.-C., les Germains, à la recherche de nouvelles terres, progressent massivement vers l'Allemagne intérieure, dans le sillage des Cimbres et des Teutons. Ils sont désormais installés au contact des Romains, qui mesurent la nécessité de protéger la Gaule contre cette vague d'expansion et lancent une offensive entre 12 av. J.-C. et 16 apr. J.-C. Mais celle-ci se heurte à une forte résistance des Germains: lors de la bataille de la forêt de Teutoburg, en 9 apr. J.-C., trois légions romaines sont détruites.

Les Romains ne parviennent finalement à contrôler que les régions situées en deçà du Rhin, ainsi que les champs Décumates, entre Rhin et Danube. Une puissante frontière fortifiée comprenant des camps de légions, des forteresses et des murailles est érigée: le limes. La plus grande partie de la Germanie reste donc hors du contrôle de Rome, mais elle n'en subit pas moins les influences de sa civilisation, en particulier grâce au commerce.

Aux II e et III e siècles, des ethnies plus vastes se constituent, remplaçant les anciennes tribus: ainsi s'affirment les Suèves, les Alamans ou encore les Francs. Dans la seconde moitié du III e siècle, elles commencent à menacer gravement la stabilité du monde romain en lançant des raids au-delà du limes. Mais, dans le même temps, les armées romaines s'ouvrent largement aux Germains - notamment aux Francs, qui forment dès lors une part importante des contingents stationnés en Gaule pour défendre l'Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lmservice.net
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 1761
Age : 51
Localisation : Région PACA
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: SPORT A L'ECOLE   Mar 25 Sep - 11:31

Sport à l'école: Les Allemands ramollos ? | 08 mai 2007

Nos voisins allemands seraient-ils moins sportifs que nous ? Oui, enfin à l'école! En effet, dans leurs emplois du temps, seulement deux heures sont consacrées au sport contre trois heures chez nous. Mme Echarti, professeur de Français au collège de Raubling (Bavière), explique que les Allemands n'ayant pas (ou peu) de cours l'après-midi, ont la possibilité de pratiquer leurs sports préférés après le déjeuner.
Ces sports s'exercent dans différents clubs (prix demandé pour une année : environ 200 euros). Cette somme demeure assez semblable à celle que l'on demande en France. Elle peut paraître ridicule pour une minorité, mais pour les autres (famille nombreuse à faibles revenus...), elle reste un lourd fardeau à assumer; dès le début de l'année.
Pour empêcher que ces dernières ne puissent payer cette cotisation à leurs enfants, l'UNSS (Union Nationale de Sport Scolaire) a été créée. Cette assocation permet aux familles d'économiser de l'argent grâce à son faible coût ( 20 euros). En Allemagne, un tel système d'aide aux familles est inexistant dans ce domaine.
Malgré le fait que les enfants et adolescents allemands pratiquent moins de sport à l'école, au collège ou au lycée, on peut remarquer qu'au niveau de l'union européenne, l'Allemagne reste la plus grande puissance sportive, comme le montrent les résultats des derniers championnats d'athlétisme à Göteborg :
Les Allemands ont en effet remporté 10 médailles (dont 6 d'or) de ces jeux en terminant à la 1ère place de l'Union Européenne. L'écart n'est cependant pas trop important entre l'Allemagne et la France. Cette dernière puissance a effectivement pu rapporter 8 médailles (dont 4 en or) à Athènes.
Les autres grandes nations de l'U.E. que sont l'Angleterre (11 médailles, pour une 10e place européenne) et l'Italie (3 médailles pour une 9e place mondiale) sont peu éloignées de la France et de l'Allemagne qui restent les plus grandes puissances sportives d'Europe.
Les Allemands sont donc plus compétitifs que les Français, avec un système scolaire qui les favorise moins! Néanmoins, on remarque que les Allemands n'ont pas toujours battu la France : on peut assurément observer qu'entre les championnats d'Europe en 2002 et de 2006, l'Allemagne a gagné 6 places et a ainsi «gratté» la France.
Parlons à présent de la coupe du monde de football. La France a terminé deuxième après la défaite (en finale) contre l'Italie et l'Allemagne troisième après sa victoire (en petie finale) contre le Portugal.
Mais que fera l'Europe contre l'Argentine et les U.S.A. à la prochaine coupe du monde ? Arrivera-t-elle à rester en tête du classement mondial ? Réponse dans trois ans en Afrique du Sud !
Charles de BROISSIA et Jean-Victor BELLAYE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lmservice.net
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 1761
Age : 51
Localisation : Région PACA
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: CULTURE ET TRADITIONS   Mar 30 Oct - 0:01

Les traditions témoignent du passé d'une région, d'une ville ou d'un pays.
Peu à peu, elles semblent disparaître en raison de la diffusion de masse de produits, au départ typiques, dans d'autres pays.
Pourtant, n'est-il pas important de préserver la tradition d'une région en tant que milieu naturel, ainsi que les espèces locales et les métiers spécifiques?
Chaque pays de l'Europe a ses habitudes et traditions propres.
Par exemple, en Allemagne, les Allemands mangent de la charcuterie au petit-déjeuner, beaucoup d'eau gazeuse et des bretzels. Les marchés de Noël y sont très répandus.
Malgré tout, on y trouve des produits typiques, en provenance de pays de cultures différentes, révélant de nombreuses influences multiculturelles.
Question: est-ce bien, ou mal ? Ce brassage peut être intéressant ; car il permet de s'ouvrir aux autres cultures.
En Allemagne, les premiers sujets de conversation entre correspondants, ce qui fait le charme des échanges, c'est justement de découvrir les différences, et bien sûr les points communs, entre les deux pays.
Par contre, comme il y a de plus en plus d'implantation de produits typiques d'autres pays, les particularités se perdent.
La solution n'est-elle pas de prendre conscience de la nécessité de sauvegarder ses traditions; tout en restant ouvert à la différence, aux autres manières de penser? Ces différences permettent de s'exprimer, de débattre, et de s'enrichir par la découverte d'autres cultures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lmservice.net
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 1761
Age : 51
Localisation : Région PACA
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: CARNET DE VOYAGE A SALZBOURG   Lun 19 Nov - 9:16

L'Avent à SALZBOURG ou
La féérie des marchés de Noël

Vivre l'Avent dans la ville de Mozart, c'est renouer avec un Noël empreint de traditions dans une atmosphère d'antan, à la fois romantique et nostalgique, mais c'est aussi approcher une ville hors du commun dans un contexte privilégié qui sublime chaque lieu et chaque instant : des moments d'exception que l'on savoure avec bonheur, tout simplement.

Par Cécile Bordeau

Samedi 5 décembre
Départ d’Aix en taxi à 5 heures pour l’aéroport.
Enregistrement et formalités pour l'embarquement de notre chienne Lakmé, en cabine avec nous.
Le vol SABENA à destination de Bruxelles, prévu à 6h55 est retardé à 7h30. Petit déjeuner à bord.
A Bruxelles, une course effrénée s'amorce dans l'aéroport pour attraper le vol TYROLEAN AIRWAYS, à destination de Salzbourg. Le vol nous attend malgré tout, et nous arrivons à Salzbourg en fin de matinée.
Transfert à l'hôtel WINKLOFER en taxi.





Aprés une brève installation à l'hôtel, dans la chambre N° 314, nous partons à pied vers la Mirabellplatz, pour réserver nos excursions auprés de la Compagnie Salzburg Sightseeing Tours. Nous en profitons pour flâner sur le petit marché de Noël de la Mirabellplatz.
Notre aprés-midi se poursuit par une promenade dans la Linzer Gasse, où nous dégustons vin chaud et Apfeltee pour nous réchauffer, en attendant Krampus (Le Père Fouettard) qui tarde à arriver. Fatiguées par cette dure journée, nous renonçons à l'attendre et nous nous en retournons diner (on déjeune et on dîne trés tôt en Autriche) au Restaurant Nordsee, dans la Getreide Gasse, avant d'aller nous coucher pour récupérer.



Dimanche 6 décembre
Aprés avoir écouté les chaînes autrichiennes à la télévision et aprés un copieux petit-déjeuner, départ à 9h15 pour notre excursion en minibus à travers Salzbourg.







Notre guide Johannes, qui parle français, nous fait visiter cette superbe ville: Palais de Mirabell, le Mozarteum, le Théâtre des Marionnettes, l'Abreuvoir aux Chevaux, la Getreide Gasse, la Maison Natale de Mozart, etc
Nous allons jusqu'au Château de Hellbrun, dont les jardins complétement recouverts de neige, nous offrent un spectacle splendide.
La visite se termine par la montée au Mönchsberg par l'ascenseur : le panorama sur la ville y est superbe !
L'aprés-midi, nous flânons sur les marchés de Noël (Salzburger Christkindlmarkt) de la Place de la Cathédrale (Domplatz) et de la Place de la Résidence (Residenzplatz). Achats de décorations de Noël.




Nous allons ensuite au Café Tomaselli déguster du café autrichien (Einspanner und kleiner schwarzer Kaffee) avec des pâtisseries.
Visite de la Cathédrale Saint-Rupert, de style baroque, construite entre la fin du XVIème et le début du XVIIème. Les fonds baptismaux sont ceux dans lesquels Mozart fut baptisé.
Visite de Saint-Peter et du cimetière Saint-Peter.
Bref retour à l'hôtel pour nous préparer pour le Concert, en passant par la Goldgasse et la Getreide Gasse. (Achats de souvenirs à Mozartland).
17h30: Diner au Restaurant K+K, am Waagplatz. A 19h, départ à pied pour le Funiculaire, et montée à la Forteresse Hohensalzbourg (Festung Hohensalzburg).
19h30 : Advent und Weinachtskonzert : oeuvres du répertoire classique et cors des Alpes.



Lundi 7 décembre
Visite des monuments avec la Salzburg Card.
9h: visite de la Maison Natale de Mozart, au N° 9 de la Getreide Gasse.
Mozart naquit dans cette maison le 27 janvier 1756 et il y composa la plupart de ses oeuvres de jeunesse. D’émouvants souvenirs y sont présentés : ses violons, dont celui de son enfance, son épinette, ses partitions, un choix de portraits et de lettres.
Au second étage, une section consacrée au théâtre présente des maquettes de décors et des documents concernant les opéras de Mozart.







Montée en funiculaire à la Festung (forteresse) Hohensalzburg : flânerie sur le marché de Noèl romantique.
Visite du musée “die Welt der Marionetten” et achat de la cassette-vidéo “die Zauberflöte”.
Visite du musée de la Forteresse.
Bref déjeuner au pied du Funiculaire.
Nouvelle visite de la Cathédrale et visite de la Maison d'habitation de Mozart (Mozart Wohnhaus), au N°8 de la Makartplatz.
Cette maison, détruite en 1944 sous les bombes, fut reconstruite en son état original en 1994 et 1995. Mozart y habita de 1773 à 1781 et y composa une partie de son oeuvre, puis y séjourna en 1783, son pére y demeurant jusqu'en 1787. Le musée présente une documentation relative à cette période, ainsi que d'historiques instruments à touches. La maison abrite, en outre, le “Musée Mozart du son et du Cinéma”.

Nos visites de musées se terminent par celle de la Maison “Stille Nacht, Heilige Nacht” où vécut Joseph Mohr, créateur du célébre chant de Noël.
Détente au Café Winkler, sur le Mönchsberg, où nous dégustons un "Winterzaubertee"avec des "Apfelstrudel".
17 h: Chants de l'Avent, chorale devant la Cathédrale. Flânerie sur les marchés de Noël.

Mardi 8 décembre

Promenade à pied dans les rues commerçantes.
Messe de l'Immaculée Conception à la Cathédrale (choeurs et orgue).
Achats de souvenirs à Mozartland, et déjeuner au Brauhaus-Gastzimmer, derrière l'hôtel Winklofer. Marché aux puces (achat de la couronne de l'Avent).




14h: départ pour notre excursion dans le Salzkammergut, avec un minibus pour nous toutes seules! Notre charmant guide Hans, parle un français impeccable.
Nous commençons notre excursion par Fuschl, et St Gilgen. Nous longeons le lac de St Wolfgang (St Wolfgangsee), en nous dirigeant sur Strobl.
Nous allons ensuite à Bad Ischl, ville impériale où séjournait François-Joseph en été.
Cette ville fut la ville d'eaux d'Autriche la plus marquée par les fastes du régne de François-Joseph, et soixante-dix ans durant, l'un des foyers de vie mondaine les plus brillants d'Europe.
Les propriétés thérapeutiques des eaux salines de Bad Ischl, démontrées vers 1820 par le Docteur Wirer, furent consacrées par des cures historiques, comme celle qui justifia le surnom de “princes du sel”, donné à la progéniture de l'archiduchesse Sophie.
François-Joseph, en fixant ici ses quartiers d'été, transforma la station en une villégiature trés fréquentée attirant en foule les têtes couronnées, les “étoiles” du spectacle, les compositeurs ou les peintres en vogue.
Promenade à pied dans les rues principales de Bad Ischl, et notamment dans la Pfarrgasse, où nous prenons le thé dans le “Zauner Kaffee”, l'un des plus célébres cafés autrichiens, où il y a le choix entre plus de 200 pâtisseries (sur internet, Zauner.at).
Retour par l'Attersee et le Mondsee. Bref arrêt à St Wolfgang, où nous ne pouvons malheureusement pas visiter l'église dans laquelle se trouve le célèbre retable de Michael Pacher, celle-ci étant fermée.
Bref coup d'oeil sur “l'Auberge du Cheval Blanc”, et retour sur Salzbourg.


Mercredi 9 décembre





Achat de petits souvenirs au Salzburger Christkindlmarkt et envoi des cartes postales pour tous nos amis et connaissances...
Déjeuner au Brauhaus Gastzimmer (Tagessuppe und Hauptspeise (Sauerkraut).
Dernières emplettes en ville au petit marché de Noël, et promenade dans les galeries commerçantes débouchant dans la Getreidegasse.
Départ de l'hôtel en taxi pour l'aéroport à 15h.
Le vol TYROLEAN AIRWAYS Salzbourg-Bruxelles de 16h 50 est annulé. La Compagnie nous change nos vols et nous passons par Zurich, oô nous attendons plus d'une heure, avant de reprendre un vol SWISSAIR, pour Marseille. Diner à bord : champagne, saumon et gâteries diverses et variées.
Transfert depuis l'aéroport de Marignane jusqu'à Aix en taxi.
Arrivée à 22h30 à la maison.
Il est à remarquer que Lakmé a fait l'unanimité auprés des Autrichiens : à l'hôtel, dans les musées (où elle fût acceptée partout ! ) ainsi que dans les Cafés autrichiens, dans les compagnies d'excursions, et même à la Cathédrale … Quelle leçon pour la France !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lmservice.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ALLEMAGNE   Aujourd'hui à 16:28

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ALLEMAGNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allemagne / guerre des matières premières/ création d'une corporation d'utilisateurs industriels
» Bonjour d´Allemagne
» La stagflation par l'exemple: l'Allemagne...
» BAUMA (Allemagne)
» Les grues de MSG Kehl (Allemagne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE SECRETARIAT :: CULTURE GENERAL :: GEOGRAPHIE-
Sauter vers: