LE SECRETARIAT

Tout sur ce que vous voulez savoir ou savez sur le secrétariat
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 EXPRESSION "COMPTE D'APOTHICAIRE"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 1761
Age : 51
Localisation : Région PACA
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: EXPRESSION "COMPTE D'APOTHICAIRE"   Ven 6 Avr - 10:35

L'origine de l'expression "un compte d'apothicaire" se retrouve du temps de l'exercice de ce métier. L'apothicaire est, dès le XVe siècle, une personne qui vend des produits rares, médicamenteux, exotiques (tel que le sucre) et des épices. Alain Rey précise dans son Dictionnaire Historique de la Langue Française que le terme apothicaire désigne dès 1350 un préparateur et vendeur de médications, et rejoint le domaine médical et commercial de la pharmacie. Ce mot est remplacé (début XIXe siècle) par pharmacien.
Le terme d'apothicaire ne subsiste de nos jours que dans des argots régionaux et des locutions telle que l'expression "un compte d'apothicaire" qui date de 1826.
Notons qu'il fallait être un érudit en science, en préparation de drogues et en médecine, à l'époque, pour être apothicaire. Ce personnage était admiré de tous pour son savoir. Bien conscient de cet aura, l'apothicaire se mit à abuser ses clients en vendant en petites quantités et à prix élevés ses préparations pharmaceutiques, ses épices et denrées rares. Cette pratique lui valut la méfiance de ses contemporains pour qui il était un trompeur dont les factures et mémoires étaient particulièrement redoutées.
Il était devenu d'usage de réduire les comptes d'apothicaire avant de les payer. On retrouve trace de cette pratique dans la littérature de Jacques Carpentier de Marigny, abbé de Marigny. Il fait en effet référence aux "comptes d'apothicaires" dans sa pièce en vers " Le pain bénit" (oeuvre de 1673 saisie en 1674 sur ordre du roi sans doute pour la violente satire contre les marguilliers de l'église de Saint-Paul qu'elle contient):
"Je crois qu'il est plus à propos
Pour bien sortir de cette affaire,
De régler tous les frais en gros
Comme ceux des apothicaires,
C'est-à-dire en bonne amitié
Retrancher la belle moitié.

Abbé de Marigny, "Le pain bénit"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lmservice.net
 
EXPRESSION "COMPTE D'APOTHICAIRE"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RR : "Small Turboshaft Families"
» IFSD : voir via 'l'image globale' / "the big picture"
» HEROS d'Hier ("Yesterday's Heroes")
» l'image illustrant le mieux la prétendue "strong Dollar policy"
» Notre future opération "FETE DES MERES"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE SECRETARIAT :: SALON DETENTE :: LE SAVIEZ-VOUS ?-
Sauter vers: